hepoccas/affiliation

La Métamédecine

Vous pouvez me rejoindre sur facebook:gilbert yernaux

sur twitter :hepoccas

Suite a vos demande mon blog est un blog magique Bannière blog magique

pub

Merci a ce jour sur  http://travail-sante.com

Pour 76 Articles nous avons 1291 Commentaires et 8 Incris a notre Newsletters

Ca vous insteresse,alors je continuerais a mettre des articles    Encore merci

__________________________________________________________________________________________________

Voilà un terme bien étrange, métamédecine ! Pour bien le comprendre, nous devons comprendre le sens du

préfixe et ensuite le sens du mot.

Méta vient, du grec est signifié, aller au-delà, plus loin. métamédecine signifie donc aller plus loin que la

médecine. Au lieu de considérer la médecine comme étant la seule capable de venir à bout de tous les maux, on

considère que la métamédecine peut aider à comprendre ce que cachent les symptômes et la maladie.

On pourra donc dire que la métamédecine consiste à étudier les facteurs responsables de la maladie et à

mettre tout en œuvre pour les éviter. En d'autres termes, quand survient une douleur, c'est que le corps et

l'esprit sont dissociés par la souffrance, les maux, les épreuves et que l'harmonie qui existait auparavant est

sur le point de se rompre. Les maux viennent comme des avertisseurs de ce qui est sur le point de se préparer.

Ce que la métamédecine cherche à éviter, c'est que l'on néglige l'information que l'organisme s'évertue à nous

donner.

Taire l'information de l'organisme sans en avoir cherché l'origine, c'est risquer de laisser la maladie se

déployer. La médecine traditionnelle ne s'occupe pas de savoir si les symptômes ont une raison d'être. Elle

cherche à les faire taire et rien d'autre. Parfois, ces symptômes servent à avertir que le corps est sur le point

de déclarer une maladie. Si l’on ne s'en occupe pas, préférant avoir recours à la seule médecine traditionnelle,

on est à peu près sûr que des maux plus importants se développeront à l'avenir laissant apparaître une

maladie.

Pourquoi croyez-vous qu'il soit important de ne pas taire les symptômes sans en avoir cherché l'origine ? Tout

simplement, parce que le mal peut revenir et se propager avec des effets plus nocifs. Prenons l'exemple d'une

femme qui vient pour un examen médical après qu'elle ait détecté une grosseur au niveau du sein. Elle se fait

examiner et le médecin décèle une tumeur bénigne. On lui dit de se rassurer, que son mal est bénin et qu'on va

lui enlever la tumeur. Personne ne sait pourquoi ce mal est apparu et puisqu'il vient d'être enlevé, il n'est plus

nécessaire de s'en inquiéter. Pourtant, quelques années plus tard, la femme en question se plaint à nouveau

d'une protubérance au niveau du sein, mais cette fois-ci, elle est douloureuse. Alors, on procède à nouveau à

un examen, mais cette fois-ci, on décèle un cancer du sein.

On ne doit évidemment pas penser que toutes les tumeurs bénignes se convertiront un jour en tumeur maligne.

Il est cependant indispensable de comprendre que ce genre de processus se développe selon les circonstances

de la cause. Cette cause peut parfois faire vivre des moments difficiles à la personne. Si elle endure son mal

sans rien en dire, si elle continue de vivre des émotions déstabilisantes, il se peut que le mal qu'elle subit se

convertisse en douleur plus forte jusqu'à déclarer une maladie.

La métamédecine aide à se procurer une bonne santé, sinon à la rétablir et dans tous les cas, à soulager les

maux de l'âme qui accompagnent les maux du corps.

Je m'inscris a votre newsletters
Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

Je vous tiens au courant des nouveau articles paru ou a paraitre Salutation gilbert I'll keep you informed of new articles published or forthcoming greeting gilbert

http://hepoccas.e-dilic.com

Design : Bordeaux.my - Crédit photo : C.R. - Tous droits réservés