hepoccas/affiliation

Les expressions qui en disent long sur nos maux !

Vous pouvez me rejoindre sur facebook:gilbert yernaux

sur twitter :hepoccas

Suite a vos demande mon blog est un blog magique

Bannière blog magique

Combien de fois ai-je entendu des personnes me dirent qu'elles en avaient plein le dos. Ce n'est pas une

expression sans conséquence et moins encore sans résonnance avec une sensation que l'on peut ressentir

réellement.

Souvent, les gens qui se plaignent ainsi finissent par souffrir véritablement du dos. La parole finit toujours par

donner naissance à une réaction. Quand surviennent des situations qui pèsent sur les épaules et finalement sur

le dos, on finit par éprouver le besoin de le dire. La douleur suffit à elle seule pour faire se manifester le

mal-être. Pour que ce mal ne dure pas, il nous faut savoir l'identifier.

Pour se faire, il faut savoir s'interroger soi-même et se demander, lorsque le mal au dos survient, pourquoi l'on

souffre autant. En d'autres termes, cela peut donner la question suivante : qu'est-ce qui pèse tant sur mes

épaules ou pourquoi en ai-je plein le dos ?

On remarquera toujours que ce mal de dos correspond bien à quelque chose qui se passe dans notre vie. J'ai

un ami qui souffre du dos. Il ne s'est pas posé la question du pourquoi son dos souffre autant. En plus, ce n'est

pas la conséquence d'un mal psychosomatique, car il est réellement tombé et que la douleur vient des suites de

son accident.

Quand on y regarde de plus prêt, il est dans une situation affective qui ne lui convient plus. Il partage sa vie

avec quelqu'un qu'il n'aime plus. Résultat, il éprouve le besoin de chercher ailleurs. Son âme cherche le

bonheur à l'extérieur et il cherche quelqu'un qui ait envie de partager avec lui sa vie.

Il ne supporte plus cette situation qui à présent dure depuis longtemps. Mais comprenez-vous, des

engagements financiers font qu'il est plus facile de rester ensemble, même si l'on ne s'aime plus ? Alors, bien

sûr, on en a plein le dos de cette situation, mais on ne peut la changer. Alors, le mal se manifeste, la douleur

apparaît réellement. On souffre du dos, et si ça n'est pas suffisant, on a un accident.

Cela me rappelle aussi une amie qui ne supportait plus son travail. Elle y allait toujours à contrecœur. Elle

aurait aimé, disait-elle, avoir un accident pour justifier qu'elle n'aille plus au travail. Un jour, alors qu'elle

sortait de sa voiture, elle traversa la route et fut renversée. Ces traumatismes étaient si importants qu'elle

écopa d'un an de rééducation physique, sans pouvoir aller au travail. Elle comprit que cet accident n'était pas si

fortuit qu'il en avait l'air et finit par quitter son travail au profit d'un autre qui lui convenait mieux. Comprendre

la raison de notre souffrance, nous permet d'accéder à une vie meilleure.

Je m'inscris a votre newsletters
Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

Je vous tiens au courant des nouveau articles paru ou a paraitre Salutation gilbert I'll keep you informed of new articles published or forthcoming greeting gilbert

http://hepoccas.e-dilic.com

Design : Bordeaux.my - Crédit photo : C.R. - Tous droits réservés